Accueil‎ > ‎

Mardi 24/01 à 8h15

publié le 23 janv. 2017 à 23:12 par Jacques Decourtray

Texte venu des Gets et reçu ce matin

 Comme nous l'avaient prédit les animateurs du centre, la deuxième nuit a été plus longue que la précédente. Rien d'étonnant compte-tenu de la journée passée.

Les premiers réveils ont eu lieu vers 7h15. La matinée ne nous aura pas laissé beaucoup de temps puisque dès 8h30 nous étions tous en route pour le village vers une fruitière (fromagerie) que nous avons visitée. Il nous aura fallu environ ¾ d'heure pour descendre et autant pour remonter. Malgré quelques râleries prévisibles, ce temps de promenade était vraiment très agréable.

 « On est comme dans un rêve » a répété à deux reprises Andréa. Personne ne pouvait la contredire : un magnifique soleil qui illumine une vallée tout enneigée jonchée de petits chalets de bois typiques de la région...

N'est-ce pas le rêve ?

 Notre après-midi est déjà presque ritualisée.

2ème séance de ski :

               13h15 : habillage dans les chambres, et au vestiaire pour enfiler les chaussures de ski.

               13h30 : le car nous emmène au parking du centre-village.

               14h10 : un petit train nous emmène au bas de la station.

               14h15 : nous prenons les skis dans un local et montons retrouver Pascal, Corinne et Jean-Michel, les moniteurs ESF.

De là les groupes se séparent.

Aujourd'hui, je peux l'affirmer sans aucune espèce d'exagération, tous les enfants ont beaucoup progressé. Les moins aguerris savent déjà descendre une pente en maîtrisant leur vitesse grâce la technique du chasse-neige et les plus aguerris ont descendu une piste rouge.

               16h30 : on quitte la station pour reprendre le bus qui nous ramène au chalet.

 Ce soir, beaucoup de courriers ont été finalisés pour pouvoir être envoyés mercredi. Avec un peu de chance, ils arriveront avant notre retour ???

Après une partie de jeu « le loup garou », tout le monde est allé au lit à 21h.

Il est 21h45... tout le monde dort... ou presque !!!

Comments